Index du Forum


 
 Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerFacebookGalerieMedialyptiqueConnexion

:: Jean-Claude Bernard - 2011 et son changement en cours ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Divers -> Actualités connexes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
MaiƉwaяяi0​r
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2011
Messages: 365
Localisation: France

MessagePosté le: 12/07/2011, 02:18    Sujet du message: Jean-Claude Bernard - 2011 et son changement en cours Répondre en citant

Article de Jean-Claude Bernard

J'ai décidé de rédiger ce petit article, pour y voir un peu plus clair dans ce qui se passe actuellement à plusieurs niveaux sur la planète. Que ce soit au niveau tectonique, climatique, économique ou politique, depuis le début de l'année, un changement qui semble irrémédiable est en train de s'opérer. Pourtant quand on regarde au jour le jour, ce changement paraît encore réduit et presque imperceptible, si bien qu'on a du mal à le distinguer de l'évolution habituelle (lente) de notre planète qui s'est opérée jusqu'à présent. Mais quelque chose est en train de s'accélérer par à-coups et rythmes irréguliers mais qui finissent par renverser ce qui a été établi parfois depuis très longtemps et ceci dans tous ces domaines. Jusqu'à quel point ce changement va-t-il continuer ? Quelles seront ses conséquences, c'est à ces questions que cet article essaie de répondre.

D'un point de vue tectonique :

Si l'on prend en repère le début de cette année, on voit que tout ce qui touche à l'environnement se mue dans une accélération constante. Les mesures les plus significatives concernent les séismes. Vous avez des graphes qui montrent que jusqu'à 2004, les séismes au-dessus de la magnitude 6, se comptaient en moyenne autour de 5 par an. Or depuis 2004, année qui intégra le fameux tsunami de l'océan indien, on atteignait (par ce séisme) la magnitude critique de 9 à l'échelle de Richter. C'est à partir de 2004, qu'on passa de 5 à environ 35 séismes majeurs par an. Il y eut une petite décélération temporaire en 2008 pour mieux ré-accélérer et justement depuis le début de l'année 2011, nous avons déjà eu plus de tremblements de terre (majeurs) sur ces dernières semaines que sur les dernières années (entières) précédentes. Le rythme s'est décuplé depuis le dernier séisme dévastateur du Japon. Quand on observe les signaux qui se produisent dans le monde entier, avec les hécatombes d'animaux, les mouvements tectoniques surtout dans l'océan pacifique, les anomalies magnétiques et météorologiques, nous sommes entrés dans une phase de grande permutation. Cette permutation, on ne sait pas exactement quand elle va se concrétiser réellement, mais tout porte à croire qu'avec l'accélération constante des catastrophes, elle pourrait avoir lieu dès les semaines à venir!

Certains voyants avaient déjà expliqué ces mutations à venir, notamment pour le Japon, mais ils mettaient tout autant en garde, plusieurs régions des Etats Unis, notamment la Californie et la région de New Madrid. A cela, on peut ajouter le risque vulcanologique or tout le monde sait que si Yellowstone se mettait en éruption, les Etats Unis deviendraient quasiment inhabitables dans leur intégralité. Nous n'en sommes heureusement pas là et quand on analyse un laps de temps près d'un million d'années (la dernière éruption d'Yellowstone avait eu lieu il y a 750000 ans), il est bien difficile de définir exactement quand cette catastrophe se produira réellement. Mais les vulcanologues s'accordent à dire qu'elle est bien réelle et relativement "imminente".

En tout cas, nous surveillerons de très près, l'évolution tectonique de la planète. Des signes inquiétants de diverses régions de la planète nous indiquent que les risques d'un bouleversement majeur sont bien réels. L'origine de cette mutation n'est peut-être pas d'ordre terrestre, il est possible que le système solaire dans son intégralité soit entré dans une zone énergétique plus intense, on constate notamment que l'activité solaire s'est fortement accrue ces 20 dernières années et beaucoup de planètes ont évolué, généralement elles sont plus brillantes (comme Vénus) ou les calottes de glace sur Mars qui ont fondu. Sur ce point, il est possible que les mayas avaient découvert un rythme galactique qui fait que notre soleil qui n'est qu'une étoile parmi des milliards (de notre voie lactée), alterne "son parcours" entre des zones calmes et des zones turbulentes.

D'un point de vue climatique :

Le point de vue climatique est très dépendant du point de vue terrestre, qu'il soit tectonique ou solaire, les deux sont probablement liés. Faire une appréciation d'une anomalie est difficile, car vous aurez toujours des météorologues qui appuieront que "notre météo n'a rien d'anormal et que par le passé, de tels écarts se sont déjà produits. Bref que nous aurions la mémoire courte"… Mais en opposition à leur version probablement dictée par les "marchés financiers et leurs dérivés", on peut constater sans erreur que presque à chaque semaine, nous battons un record climatique et quand on parle de record, il s'agit d'une mesure qui n'a jamais été mesurée auparavant depuis que l'homme fait des mesures fiables ! Bien sur, lorsqu'on regarde par la fenêtre notamment en France, ces anomalies ne sont pas flagrantes, mais si l'on regarde à l'échelle universelle, d'années en années, le nombre d'inondations s'accroît, les périodes de sécheresse s'intensifient, les écarts de températures s'amplifient, bref l'énergie globale de la planète augmente, ce qui augmente inéluctablement les phénomènes de régulation comme les orages, les ouragans, les tornades. Ces phénomènes sont là pour absorber un trop plein d'énergie, mais comme cette énergie s'amplifie, ils deviennent eux-mêmes plus violents.

Là encore, nous assistons à une sorte de combat entre la réalité qui se manifeste de jour en jour et les médias qui veulent endormir les gens pour continuer le train de consommation que nous avons entamé depuis la dernière guerre. Quand certains signes (d'anomalie météorologique) deviennent trop manifestes, l'homme intervient directement, notamment en pulvérisant le ciel de la planète entière de traînées de condensations chimiques, que les anglais appellent "chemtrails", dont le premier but est de faire croire que l'ensoleillement ne s'est pas accéléré. Ces nuages généralement nocifs par leur constitution chimique ont un effet de réverbération, ce qui atténue légèrement les effets du soleil sur le sol terrestre. Mais à moyen terme, il s'agit d'une pollution générale de l'environnement qui peut avoir des fâcheuses conséquences.

Un autre point est à prendre en compte ici, c'est que l'homme par l'intermédiaire des inventions de Nikola Tesla a compris que le climat répondait lui aussi à des sources électriques et qu'en manipulant l'électricité sur l'ionosphère, on pouvait directement modifier le climat de certains pays ! En 2011, ces moyens semblent se généraliser, si bien que non seulement, nous assistons à des catastrophes naturelles, mais aussi à des catastrophes "favorisées". On ne peut que s'inquiéter lorsque l'entreprise Rothschild a décidé d'investir dans les assurances contre les catastrophes climatiques. Comme qui dirait, ils ont une idée derrière la tête !

D'un point de vue financier :

Comme j'en ai déjà parlé à d'autres occasions, les finances sont une invention humaine, dont le premier but était de donner une sorte d'échelle des valeurs aux objets et aux services et de favoriser de manière équitable les échanges entre hommes. Dans les périodes "constructives" qui succédaient généralement aux guerres, tout le monde y trouvait son compte, la demande étant toujours en accroissement. Or depuis l'invention de l'arme atomique, la donne a changé, si bien que lorsque la saturation économique est arrivée (vers les années 70), l'homme n'était pas en mesure de réguler le système par une crise suivie d'une guerre. En plus, grâce aux progrès médicaux, la longévité humaine s'est fortement accrue et le nombre de morts infantiles est constamment en baisse également. Le revers de ce "progrès" c'est que la planète souffre déjà d'une surpopulation qui s'amplifie d'années en années, quand on pense qu'en 1960, nous étions environ 3 milliards d'individus et que maintenant, nous passerons le cap des 7 milliards d'habitants cette année. Les ressources ne sont effectivement pas inépuisables et même si nous nous mettions tous à vivre de manière plus saine et écologique, nous avons des besoins vitaux (de nourriture, d'énergie, d'eau) pour lesquelles la planète aura du mal à subvenir.

Vers 1980, nous sommes parvenus à un tournant au niveau économique, les pays dit développés sont arrivés à saturation économique et c'est là, que les théories de Friedmann se sont mises en place. Ces théories sont simples, les gens ne travaillaient plus pour de l'argent, mais les investissements se limitaient à d'autres investissements afin d'augmenter sans cesse, les profits et la masse financière. Quels que soient les gouvernements de l'époque, qu'ils soient républicains ou socialistes, tous se sont finalement laissés convaincre par cette optique ultra-capitaliste. Cela a pris du temps dans les pays d'Europe de l'Est ou ceux d'Asie, mais tôt ou tard, l'idéologie de Friedmann a conquis le monde. D'ailleurs l'indice Dow Jones reflète tout à fait cette bulle spéculative, puisqu'en 1982, au début du mois d'Août, il était encore à 800 points, or en 2007, il a atteint 14000 points et actuellement, il s'en rapproche fortement.

Comme on le voit, l'argent et surtout le dollar ne reflète plus du tout les richesses réelles de nos pays, car l'économie américaine pour ne citer qu'elle, n'est pas 15 fois meilleure entre 2007 et 1982. Bien sur, il y a eu quelques corrections dans l'histoire spéculative moderne, comme celle de 1987 puis celle vers 2001-3, mais à ce jour, le système n'a plus aucune cohérence, par rapport à une économie réelle. Pour palier à une correction majeure, les financiers ont d'une part sans cesse réinjecter des nouvelles devises, ce qui fait qu'actuellement le nombre de dollars virtuels se compte quasiment en milliards de milliards et d'autre part, normalement dans toute économie logique, si plus qu'un objet est abondant, si moins il a de valeur. Or avec le dollar, ce n'est pas le cas, au vu de son abondance, un litre de lait devrait coûter facilement un million de dollars, mais comme ce sont les hommes financiers qui manipulent les valeurs et les échanges, pour le moment, ils ne sont pas prêts à faire cette correction. Ils maintiennent un peu comme l'ont fait les soviétiques, une valeur artificielle de leur monnaie dans des proportions imaginaires. En plus lorsque des dirigeants sensés, mettent en doute, cette escroquerie mondiale (et souhaiteraient s'en affranchir), ceux-ci sont montrés du doigt et même souvent renversés ou assassinés.

En 2007, on a eu ce qu'on a appelé la crise des subprimes, qui n'est qu'une manifestation parmi d'autres, pour mettre à jour cette anomalie monétaire. Une fois de plus, le système aurait dû disparaître et les comptes être remis à zéro, mais une fois de plus, les financiers en ont décidé autrement et pour expliquer plus simplement ce qui se passe, c'est un peu comme si on avait un joueur au monopoly et que celui-ci puisse bénéficier d'une source illimitée d'argent de la banque. En plus, le nombre de billets de la banque seraient eux-mêmes sans cesse augmentés. Les règles du jeu sont donc faussées. Mais tant que les banques qui dirigent le monde estiment que le dollar garde cette valeur fictive, la situation ne peut pas évoluer. On l'a vu après la catastrophe du Japon, quelle a été la première mesure des banquiers ? Ce fut d'autoriser la banque fédérale du Japon à " imprimer" ce qu'il fallait pour couvrir les frais de la catastrophe ! On parlait de l'ordre de 200 milliards d'euros (si ce n'est plus). Autrement dit, quoiqu'il arrive, on s'arrange pour créer virtuellement ce qui est nécessaire pour subvenir aux besoins. Bien sûr, les analystes diront que cette solution n'est qu'une solution de façade et qu'un jour ou l'autre, le système financier mondial s'effondrera, mais à vue d'œil, il ne le fera que lorsque soit une catastrophe si grave arrive que même 1000 milliards n'y suffiront pas, soit qu'un projet de nouvelle monnaie mondiale soit secrètement adopté, mais sans que cela ne change la donne des déséquilibres monétaires actuels, afin que la grande majorité des gens restent comme esclaves d'une petite élite qui veut dominer le monde.

Au jour d'aujourd'hui, 2011 indique clairement en matière financière que tout ce qui concerne l'argent monétaire est précaire. Les investisseurs sans scrupules l'ont bien compris. Actuellement, ils s'arrachent (et s'approprient) tout ce qui est matière première, faisant ainsi flamber les cours, vu que ces produits deviennent de plus en plus rares et donc de plus en plus sollicités, mais par cette action, ils ne font qu'accélérer les événements financiers et politiques, puisque l'argent va lentement mais sûrement se dévaluer comme il le fit en Allemagne après la première guerre mondiale. Puis peut-être plus rapidement que ce ne fut le cas en Allemagne justement, ils favoriseront la mise en place de dirigeants fanatiques et destructeurs qui risquent d'activer un conflit mondial. Ce qui nous mène directement au point de vue politique.

D'un point de vue politique :

Comme nous l'avons vu juste avant, en 2011 plus que jamais, la politique est directement tributaire des pouvoirs financiers. Ce ne sont plus les hommes les plus compétents et bienveillants qui sont mis en place mais ceux qui sont les plus complices avec le système capitaliste universel. Les élections sont des mises en scène soi-disant démocratiques, les médias se chargeant d'accréditer ou de discréditer tel ou tel candidat. En plus pour assurer la victoire du candidat choisi, on joue sur l'effet de masse, en subjuguant la population en lui donnant indirectement une image de gagnant (avant l'élection). Si l'on tient compte que près d'un électeur sur deux, n'a quasiment aucune connaissance sur la politique et la personne qu'il va élire, celui-ci se laisse berner comme pour un champion sportif, en se disant : "soit tu votes celui-ci et tu seras parmi les gagnants, soit tu votes les autres et ton vote n'aura servi à rien" ! Un dernier point et non le moindre est la manipulation par les sondages. C'est une arme à priori dérisoire mais qui s'avère malgré tout, très efficace ! En effet comment mieux discréditer un candidat que de lui donner des résultats largement sous-évalués par rapport aux intentions de vote réelles et vice-versa !

Si on regarde en France, il n'y a pratiquement pas eu une élection présidentielle qui ne se soit passée de cette manière ! Ce n'est pas dans les urnes que le président est choisi, mais dans des réunions secrètes à l'abri des regards du public, où les grands manitous financiers et "spirituels" (pour ne pas dire lucifériens) décident du candidat qui concrétisera leurs projets ! Pour le reste, ces candidats sont généralement entourés d'une clique de conseillers eux-mêmes étant là, pour préparer les discours du président dans le sens disons oligarchique, mais aussi de surveiller ses écarts, si tenté qu'il reçoive un peu de scrupules à faire passer telle ou telle loi. Si le candidat choisi n'obéit pas et choisit de s'affranchir de telle décision, il y va de sa vie, on pense par exemple au président polonais qui a osé mettre en doute les vaccins pour la grippe H1N1 et surtout refuser le plan de globalisation européen qui a été imposé contre l'avis de la plupart des peuples européens.

Mais 2011 devrait marquer un tournant probablement décisif dans cette manipulation qui devient de plus en plus flagrante. Qui dit manipulation, dit opposition et désapprobation du système et une chose est sure, pour le moment, l'élite financière a encore les meilleures cartes dans ses mains, mais chaque jour qui passe, il y a des gens qui regardent notamment par Internet les choses d'une autre manière et qui se rendent compte que ce système ne peut pas continuer ainsi. En d'autres termes, le nombre de gens qui s'éveillent et qui remarquent que les dés sont pipés s'accroît chaque jour. Cela peut avoir son importance, car cela peut marquer la fin de cette manipulation, le tout est de voir de quelle manière, le système peut s'écrouler.

De voir aussi qu'est-ce qui va lui succéder ? La Tunisie et l'Egypte sont un très bon exemple. Les dirigeants corrompus et à la merci des élites financières occidentales ont dû céder leur place, mais à ce jour, la situation des gens dans ces 2 pays s'est-elle améliorée ? Je ne le pense pas, j'ai peur qu'on fasse exprès d'exaspérer ces gens, de manière à ce que des extrémistes qui leur proposeront des solutions simplistes, s'emparent du pouvoir. On le sait par exemple par l'Allemagne que la puissance financière (essentiellement américaine) a tout fait pour empêcher le bolchevisme d'y prendre le pouvoir, leur principe était simple, ils disaient qu'avec les communistes, il n'y a rien à faire, tandis qu'avec l'extrême droite, il y a toujours moyen de s'entendre ! En plus, pour faire passer la pilule, on monte en épingle la désignation d'un coupable à la crise, à cette époque, c'était les juifs, dont les 99% n'avaient rien à voir avec ces manipulations et maintenant cette élite est déjà en train de nous monter les uns contre les autres par les divergences religieuses. Diviser c'est régner, c'est aussi une manière de ne pas perdre son influence !

Le scénario qui serait donc le moins mauvais, serait d'arriver à extirper le pouvoir de cette caste, sans pour autant engendrer une sorte d'Harmaguédon. C'est une voie qui sera extrêmement difficile d'atteindre, car ces gens n'ayant jamais eu de sentiments vraiment humains, risquent d'opter pour le "tout pour le tout", s'ils sentent que la partie est perdue, nous sommes donc à ce stade actuellement.

Pour garder de l'espoir, il n'y a qu'une solution, c'est de penser que nous, les hommes, ne sommes pas les seuls et qu'il existe des êtres ou des esprits qui veulent nous protéger et nous épargner ces souffrances. Si l'on a pas cette foi, on désespère. On voit bien que la situation est devenue critique, pour la première de l'histoire de cette civilisation, des phrases comme celles de l'apocalypse : "en une heure, tant de richesses ont été perdues", ou encore "le temps est venu de détruire ceux qui détruisent la terre", ont pris un sens, on ne peut plus concret. Tout cela s'est accéléré depuis la fin de l'empire napoléonien, pour aller à une vitesse de plus en plus rapide. A l'heure actuelle, on a l'impression que la vitesse est telle, qu'elle nous fait peur, que le véhicule qui nous conduit, risque un accident grave.

Presque toutes les religions et actuellement même un nombre incroyable de témoignages également scientifiques nous montrent que nous ne sommes pas seuls dans l'univers. On sent cette présence étrangère de plus en plus manifestement, le tout est de voir quand est-ce qu'elle va apparaître de manière à ce que les puissants de ce monde ne puissent plus nous dire qu'elle n'existe pas, ou pire encore, qu'ils parodient cette manifestation mais dans un but uniquement à leur profit. Cela est possible, mais comme disait Jésus, c'est à leurs fruits que vous reconnaîtrez les arbres. Un bon arbre porte des bons fruits, un mauvais arbre des mauvais fruits. Espérons qu'un jour prochain, le goût de ces fruits redevienne plus savoureux.

Source: historel

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 12/07/2011, 02:18    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Divers -> Actualités connexes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Apocalypse theme created by MaiƉwaяяi0​r © 2011
Powered by phpBB © 2001, 2010 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com